Passer en-tête et de la navigation
Banque des politiques de l'AMC

Des politiques au service de la profession médicale et de la population canadienne


18 notices – page 1 de 1.

La consommation d'alcool et la santé

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique485
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-08-24
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC88-88
Que l'Association médicale canadienne prenne les devants par l'action et l'exemple et sensibilise la population aux niveaux de consommation d'alcool potentiellement dangereux pour la santé
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-08-24
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC88-88
Que l'Association médicale canadienne prenne les devants par l'action et l'exemple et sensibilise la population aux niveaux de consommation d'alcool potentiellement dangereux pour la santé
Text
Que l'Association médicale canadienne prenne les devants par l'action et l'exemple et sensibilise la population aux niveaux de consommation d'alcool potentiellement dangereux pour la santé
Moins de détails
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-02-27
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD88-04-108
Qu'à l'avenir, lorsqu'on envisage de modifier des questions fiscales fédérales qui exigent l'apport d'un médecin, Revenu Canada consulte l'Association médicale canadienne.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-02-27
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD88-04-108
Qu'à l'avenir, lorsqu'on envisage de modifier des questions fiscales fédérales qui exigent l'apport d'un médecin, Revenu Canada consulte l'Association médicale canadienne.
Text
Qu'à l'avenir, lorsqu'on envisage de modifier des questions fiscales fédérales qui exigent l'apport d'un médecin, Revenu Canada consulte l'Association médicale canadienne.
Moins de détails

Formation aux compétences d'exercice en milieu rural

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique500
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-08-24
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC88-81
Que les doyens des programmes de formation médicale de premier et deuxième cycles et les directeurs des programmes appropriés consultent les médecins qui exercent dans les régions non urbaines afin de préparer des objectifs de formation à l'intention des étudiants qui envisagent d'exercer en région rurale et de créer un programme sur les techniques spéciales exigées en médecine rurale.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-08-24
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC88-81
Que les doyens des programmes de formation médicale de premier et deuxième cycles et les directeurs des programmes appropriés consultent les médecins qui exercent dans les régions non urbaines afin de préparer des objectifs de formation à l'intention des étudiants qui envisagent d'exercer en région rurale et de créer un programme sur les techniques spéciales exigées en médecine rurale.
Text
Que les doyens des programmes de formation médicale de premier et deuxième cycles et les directeurs des programmes appropriés consultent les médecins qui exercent dans les régions non urbaines afin de préparer des objectifs de formation à l'intention des étudiants qui envisagent d'exercer en région rurale et de créer un programme sur les techniques spéciales exigées en médecine rurale.
Moins de détails

Stages de formation clinique

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique501
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-08-24
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC88-82
Que les écoles de médecine, en consultation avec les hôpitaux régionaux ou communautaires, soient incitées à créer des bourses de formation clinique pour offrir des stages universitaires aux médecins de ces hôpitaux et ainsi que des options de formation médicale permanente, notamment pour les médecins qui exercent dans les régions non urbaines.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2019-03-03
Date
1988-08-24
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC88-82
Que les écoles de médecine, en consultation avec les hôpitaux régionaux ou communautaires, soient incitées à créer des bourses de formation clinique pour offrir des stages universitaires aux médecins de ces hôpitaux et ainsi que des options de formation médicale permanente, notamment pour les médecins qui exercent dans les régions non urbaines.
Text
Que les écoles de médecine, en consultation avec les hôpitaux régionaux ou communautaires, soient incitées à créer des bourses de formation clinique pour offrir des stages universitaires aux médecins de ces hôpitaux et ainsi que des options de formation médicale permanente, notamment pour les médecins qui exercent dans les régions non urbaines.
Moins de détails

Pratiques de prévention des professionnels de la santé

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique747
Dernière révision
2017-03-04
Date
1991-10-19
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD92-03-34
Que l'Association médicale canadienne approuve en principe le concept de amélioration des pratiques de prévention des professionnels de la santé.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1991-10-19
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD92-03-34
Que l'Association médicale canadienne approuve en principe le concept de amélioration des pratiques de prévention des professionnels de la santé.
Text
Que l'Association médicale canadienne approuve en principe le concept de amélioration des pratiques de prévention des professionnels de la santé.
Moins de détails

Les soins de la vue

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique783
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC75-7
Que les dispositions suivantes soient acceptées en tant que déclaration officielle de l'Association médicale canadienne au sujet des soins de la vue et des yeux dispensés au Canada. 1. C'est au corps médical en général et aux ophtalmologues en particulier, qu'il incombe de prendre l'initiative de plans destinés aux Canadiens quant il s'agit de leur assurer, pour leur vue et leur yeux, des soins efficaces, conçus dans un esprit réaliste et dispensés avec efficience. 2. C'est un principe accepté et reconnu que les soins de la vue et des yeux requièrent la collaboration d'un personnel médical et celle d'un personnel non médical. L'un comme l'autre doivent être dirigés et organisés de manière à ce que soient pleinement respectés les principes spécifiques énumérés ci-après : a) la qualité des soins de la vue et des yeux exige tout à la fois des actes médicaux (y compris des actes chirurgicaux) et des actes non médicaux; b) seuls des médecins dûment qualifiés et détenteurs d'une autorisation légale de pratiquer peuvent être habilités à assurer la part médicale des soins de la vue et des yeux; c) il faut, d'autre part, laisser auxdits médecins la latitude de dispenser la totalité de ces soins; d) les médecins dûment qualifiés et détenteurs d'une autorisation légale de pratiquer devraient être libres de faire dispenser ces soins, dans certains cas, par des personnes qui le font sous leur surveillance et sous leur responsabilité; e) le personnel non médical ne devrait être habilité à accomplir de son propre chef que des actes non médicaux quant aux soins dispensés à la vue et aux yeux, et encore ne peut-il le faire que s'il y est légalement habilité; f) il est indispensable de fournir des directives quant aux distinctions à établir entre le personnel médical et personnel non médical lorsqu'il s'agit de diriger le patient vers l'un ou l'autre de ces services. 3. Dans les limites très générales énoncées ci-dessus, il est possible d'envisager un grand nombre de modalités. Si l'on veut, cependant, mettre sur pied un plan ou des plans consacrés aux soins de la vue et des yeux et que ces plans soient efficaces, réalistes et applicables d'une façon efficiente, il faudra qu'ils répondent au critères suivants : a) tout citoyen atteint devrait avoir accès, à une distance raisonnable, dans la zone ou il habite, au système de soins de la vue et des yeux; il devrait avoir la possibilité de s'adresser à son choix, à un personnel tant médical que non médical, dûment qualifié et légalement autorisé à pratiquer; b) tout citoyen atteint d'une maladie de la vue ou des yeux devrait pouvoir suivre, à une distance raisonnable de son lieu de résidence, un traitement prescrit par un personnel médical dûment qualifié et légalement autorisé à pratiquer, soit qu'il s'adresse lui-même directement au médecin pour obtenir un rendez-vous, soit qu'il soit adressé par d'autres professionnels qui ne seraient habilités qu'à dispenser les soins élémentaires de la vue et des yeux; c) pour les cas spécialement compliqués, il faudrait qu'il y ait dans chaque province ou région un ou plusieurs centres adéquatement équipés ou tout citoyen pourrait, sur recommandation d'un membre du personnel médical, suivre un traitement aux mains d'un personnel médical spécialisé; d) il faudrait, dans chaque région démographique, organiser des programmes destinés à promouvoir la santé de la vue et des yeux, y compris la prévention et la détection précoce des maladies et des traumatismes. Pour atteindre ce but, on pourrait axer programmes et services sur les besoins généraux ou sur les besoins spéciaux tels que : i) les besoins préscolaires; ii) les besoins scolaires; iii) les besoins industriels, ceux du travail et des loisirs; iv) les besoins déterminés par les motifs spéciaux (la conduite automobile ou les sports, par exemple); v) les besoins particuliers de dépistage (par ex. le glaucome); vi) les besoins gériatriques; vii) les besoins découlant de la réduction de la vue. e) les établissements de formation devront être dotés du personnel et des équipements nécessaires pour préparer leurs diplômés au rôle qui leur est assigné dans l'équipe chargée des soins de la vue et des yeux; f) les appareils d'optique devraient être disponibles dans tous les centres de population; de même devrait-il être possible de se procurer facilement les autres prothèses et ce, à un prix abordable; g) il faudrait prévoir des méthodes de financement qui permettent à chacun de bénéficier des meilleurs soins tout en grevant le moins possible le budget du gouvernement comme celui des particuliers; h) les programmes de recherche consacrés à la vue et aux yeux devraient être adéquatement finances et dotés d'un personnel suffisant. i) dans le schéma d'organisation des soins de la vue et des yeux, il faudrait déterminer des voies de contrôle et des lignes hiérarchiques de responsabilités répondant aux critères et principes énoncés ci-dessus et en assurer le maintien et la continuité.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC75-7
Que les dispositions suivantes soient acceptées en tant que déclaration officielle de l'Association médicale canadienne au sujet des soins de la vue et des yeux dispensés au Canada. 1. C'est au corps médical en général et aux ophtalmologues en particulier, qu'il incombe de prendre l'initiative de plans destinés aux Canadiens quant il s'agit de leur assurer, pour leur vue et leur yeux, des soins efficaces, conçus dans un esprit réaliste et dispensés avec efficience. 2. C'est un principe accepté et reconnu que les soins de la vue et des yeux requièrent la collaboration d'un personnel médical et celle d'un personnel non médical. L'un comme l'autre doivent être dirigés et organisés de manière à ce que soient pleinement respectés les principes spécifiques énumérés ci-après : a) la qualité des soins de la vue et des yeux exige tout à la fois des actes médicaux (y compris des actes chirurgicaux) et des actes non médicaux; b) seuls des médecins dûment qualifiés et détenteurs d'une autorisation légale de pratiquer peuvent être habilités à assurer la part médicale des soins de la vue et des yeux; c) il faut, d'autre part, laisser auxdits médecins la latitude de dispenser la totalité de ces soins; d) les médecins dûment qualifiés et détenteurs d'une autorisation légale de pratiquer devraient être libres de faire dispenser ces soins, dans certains cas, par des personnes qui le font sous leur surveillance et sous leur responsabilité; e) le personnel non médical ne devrait être habilité à accomplir de son propre chef que des actes non médicaux quant aux soins dispensés à la vue et aux yeux, et encore ne peut-il le faire que s'il y est légalement habilité; f) il est indispensable de fournir des directives quant aux distinctions à établir entre le personnel médical et personnel non médical lorsqu'il s'agit de diriger le patient vers l'un ou l'autre de ces services. 3. Dans les limites très générales énoncées ci-dessus, il est possible d'envisager un grand nombre de modalités. Si l'on veut, cependant, mettre sur pied un plan ou des plans consacrés aux soins de la vue et des yeux et que ces plans soient efficaces, réalistes et applicables d'une façon efficiente, il faudra qu'ils répondent au critères suivants : a) tout citoyen atteint devrait avoir accès, à une distance raisonnable, dans la zone ou il habite, au système de soins de la vue et des yeux; il devrait avoir la possibilité de s'adresser à son choix, à un personnel tant médical que non médical, dûment qualifié et légalement autorisé à pratiquer; b) tout citoyen atteint d'une maladie de la vue ou des yeux devrait pouvoir suivre, à une distance raisonnable de son lieu de résidence, un traitement prescrit par un personnel médical dûment qualifié et légalement autorisé à pratiquer, soit qu'il s'adresse lui-même directement au médecin pour obtenir un rendez-vous, soit qu'il soit adressé par d'autres professionnels qui ne seraient habilités qu'à dispenser les soins élémentaires de la vue et des yeux; c) pour les cas spécialement compliqués, il faudrait qu'il y ait dans chaque province ou région un ou plusieurs centres adéquatement équipés ou tout citoyen pourrait, sur recommandation d'un membre du personnel médical, suivre un traitement aux mains d'un personnel médical spécialisé; d) il faudrait, dans chaque région démographique, organiser des programmes destinés à promouvoir la santé de la vue et des yeux, y compris la prévention et la détection précoce des maladies et des traumatismes. Pour atteindre ce but, on pourrait axer programmes et services sur les besoins généraux ou sur les besoins spéciaux tels que : i) les besoins préscolaires; ii) les besoins scolaires; iii) les besoins industriels, ceux du travail et des loisirs; iv) les besoins déterminés par les motifs spéciaux (la conduite automobile ou les sports, par exemple); v) les besoins particuliers de dépistage (par ex. le glaucome); vi) les besoins gériatriques; vii) les besoins découlant de la réduction de la vue. e) les établissements de formation devront être dotés du personnel et des équipements nécessaires pour préparer leurs diplômés au rôle qui leur est assigné dans l'équipe chargée des soins de la vue et des yeux; f) les appareils d'optique devraient être disponibles dans tous les centres de population; de même devrait-il être possible de se procurer facilement les autres prothèses et ce, à un prix abordable; g) il faudrait prévoir des méthodes de financement qui permettent à chacun de bénéficier des meilleurs soins tout en grevant le moins possible le budget du gouvernement comme celui des particuliers; h) les programmes de recherche consacrés à la vue et aux yeux devraient être adéquatement finances et dotés d'un personnel suffisant. i) dans le schéma d'organisation des soins de la vue et des yeux, il faudrait déterminer des voies de contrôle et des lignes hiérarchiques de responsabilités répondant aux critères et principes énoncés ci-dessus et en assurer le maintien et la continuité.
Text
Que les dispositions suivantes soient acceptées en tant que déclaration officielle de l'Association médicale canadienne au sujet des soins de la vue et des yeux dispensés au Canada. 1. C'est au corps médical en général et aux ophtalmologues en particulier, qu'il incombe de prendre l'initiative de plans destinés aux Canadiens quant il s'agit de leur assurer, pour leur vue et leur yeux, des soins efficaces, conçus dans un esprit réaliste et dispensés avec efficience. 2. C'est un principe accepté et reconnu que les soins de la vue et des yeux requièrent la collaboration d'un personnel médical et celle d'un personnel non médical. L'un comme l'autre doivent être dirigés et organisés de manière à ce que soient pleinement respectés les principes spécifiques énumérés ci-après : a) la qualité des soins de la vue et des yeux exige tout à la fois des actes médicaux (y compris des actes chirurgicaux) et des actes non médicaux; b) seuls des médecins dûment qualifiés et détenteurs d'une autorisation légale de pratiquer peuvent être habilités à assurer la part médicale des soins de la vue et des yeux; c) il faut, d'autre part, laisser auxdits médecins la latitude de dispenser la totalité de ces soins; d) les médecins dûment qualifiés et détenteurs d'une autorisation légale de pratiquer devraient être libres de faire dispenser ces soins, dans certains cas, par des personnes qui le font sous leur surveillance et sous leur responsabilité; e) le personnel non médical ne devrait être habilité à accomplir de son propre chef que des actes non médicaux quant aux soins dispensés à la vue et aux yeux, et encore ne peut-il le faire que s'il y est légalement habilité; f) il est indispensable de fournir des directives quant aux distinctions à établir entre le personnel médical et personnel non médical lorsqu'il s'agit de diriger le patient vers l'un ou l'autre de ces services. 3. Dans les limites très générales énoncées ci-dessus, il est possible d'envisager un grand nombre de modalités. Si l'on veut, cependant, mettre sur pied un plan ou des plans consacrés aux soins de la vue et des yeux et que ces plans soient efficaces, réalistes et applicables d'une façon efficiente, il faudra qu'ils répondent au critères suivants : a) tout citoyen atteint devrait avoir accès, à une distance raisonnable, dans la zone ou il habite, au système de soins de la vue et des yeux; il devrait avoir la possibilité de s'adresser à son choix, à un personnel tant médical que non médical, dûment qualifié et légalement autorisé à pratiquer; b) tout citoyen atteint d'une maladie de la vue ou des yeux devrait pouvoir suivre, à une distance raisonnable de son lieu de résidence, un traitement prescrit par un personnel médical dûment qualifié et légalement autorisé à pratiquer, soit qu'il s'adresse lui-même directement au médecin pour obtenir un rendez-vous, soit qu'il soit adressé par d'autres professionnels qui ne seraient habilités qu'à dispenser les soins élémentaires de la vue et des yeux; c) pour les cas spécialement compliqués, il faudrait qu'il y ait dans chaque province ou région un ou plusieurs centres adéquatement équipés ou tout citoyen pourrait, sur recommandation d'un membre du personnel médical, suivre un traitement aux mains d'un personnel médical spécialisé; d) il faudrait, dans chaque région démographique, organiser des programmes destinés à promouvoir la santé de la vue et des yeux, y compris la prévention et la détection précoce des maladies et des traumatismes. Pour atteindre ce but, on pourrait axer programmes et services sur les besoins généraux ou sur les besoins spéciaux tels que : i) les besoins préscolaires; ii) les besoins scolaires; iii) les besoins industriels, ceux du travail et des loisirs; iv) les besoins déterminés par les motifs spéciaux (la conduite automobile ou les sports, par exemple); v) les besoins particuliers de dépistage (par ex. le glaucome); vi) les besoins gériatriques; vii) les besoins découlant de la réduction de la vue. e) les établissements de formation devront être dotés du personnel et des équipements nécessaires pour préparer leurs diplômés au rôle qui leur est assigné dans l'équipe chargée des soins de la vue et des yeux; f) les appareils d'optique devraient être disponibles dans tous les centres de population; de même devrait-il être possible de se procurer facilement les autres prothèses et ce, à un prix abordable; g) il faudrait prévoir des méthodes de financement qui permettent à chacun de bénéficier des meilleurs soins tout en grevant le moins possible le budget du gouvernement comme celui des particuliers; h) les programmes de recherche consacrés à la vue et aux yeux devraient être adéquatement finances et dotés d'un personnel suffisant. i) dans le schéma d'organisation des soins de la vue et des yeux, il faudrait déterminer des voies de contrôle et des lignes hiérarchiques de responsabilités répondant aux critères et principes énoncés ci-dessus et en assurer le maintien et la continuité.
Moins de détails

Les services consultatifs en matière de diététique

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique784
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC75-19
Que, reconnaissant l'importance d'étendre le rôle des services consultatifs en matière de diététique, l'Association médicale canadienne insiste auprès des autorités concernées pour que ces services soient largement mis à la disposition du public dans le cadre du système général des soins de santé.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC75-19
Que, reconnaissant l'importance d'étendre le rôle des services consultatifs en matière de diététique, l'Association médicale canadienne insiste auprès des autorités concernées pour que ces services soient largement mis à la disposition du public dans le cadre du système général des soins de santé.
Text
Que, reconnaissant l'importance d'étendre le rôle des services consultatifs en matière de diététique, l'Association médicale canadienne insiste auprès des autorités concernées pour que ces services soient largement mis à la disposition du public dans le cadre du système général des soins de santé.
Moins de détails

Les premiers soins

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique785
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Soin de santé et sécurité des patients
Résolution
GC75-20
Que l'Association médicale canadienne attire l'attention de ses membres sur la nécessité de faire l'éducation du public en ce qui concerne les premiers soins et qu'elle les encourage à se monter plus actifs quant à la promotion et à l'enseignement desdits soins.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Soin de santé et sécurité des patients
Résolution
GC75-20
Que l'Association médicale canadienne attire l'attention de ses membres sur la nécessité de faire l'éducation du public en ce qui concerne les premiers soins et qu'elle les encourage à se monter plus actifs quant à la promotion et à l'enseignement desdits soins.
Text
Que l'Association médicale canadienne attire l'attention de ses membres sur la nécessité de faire l'éducation du public en ce qui concerne les premiers soins et qu'elle les encourage à se monter plus actifs quant à la promotion et à l'enseignement desdits soins.
Moins de détails

Les services d'ambulances

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique786
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Systèmes de santé; financement et rendement du système
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC75-21
L’Association médicale canadienne, reconnaissant le rôle vital des services ambulanciers, qui est de fournir des moyens mobiles de maintenir en vie les personnes gravement malades ou blessées, recommande que les services ambulanciers soient considérés, dans la mesure du possible, comme le prolongement du service d’urgence d’un hôpital, qu’ils soient donc intégrés dans ce service et qu’ils intègrent, au niveau du personnel, de la conception des véhicules et du matériel de survie, des normes concordant avec celles du système général de soins d’urgence.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Systèmes de santé; financement et rendement du système
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC75-21
L’Association médicale canadienne, reconnaissant le rôle vital des services ambulanciers, qui est de fournir des moyens mobiles de maintenir en vie les personnes gravement malades ou blessées, recommande que les services ambulanciers soient considérés, dans la mesure du possible, comme le prolongement du service d’urgence d’un hôpital, qu’ils soient donc intégrés dans ce service et qu’ils intègrent, au niveau du personnel, de la conception des véhicules et du matériel de survie, des normes concordant avec celles du système général de soins d’urgence.
Text
L’Association médicale canadienne, reconnaissant le rôle vital des services ambulanciers, qui est de fournir des moyens mobiles de maintenir en vie les personnes gravement malades ou blessées, recommande que les services ambulanciers soient considérés, dans la mesure du possible, comme le prolongement du service d’urgence d’un hôpital, qu’ils soient donc intégrés dans ce service et qu’ils intègrent, au niveau du personnel, de la conception des véhicules et du matériel de survie, des normes concordant avec celles du système général de soins d’urgence.
Moins de détails

La pollution par le bruit

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique787
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC75-34
L’Association médicale canadienne, reconnaissant que la pollution par le bruit constitue un danger réel et croissant pour la santé des Canadiens dans l’environnement de leur foyer et de leur travail, demande à tous les ordres de gouvernement de définir et de promulguer des lois sur la question du bruit et d’en surveiller l’application.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC75-34
L’Association médicale canadienne, reconnaissant que la pollution par le bruit constitue un danger réel et croissant pour la santé des Canadiens dans l’environnement de leur foyer et de leur travail, demande à tous les ordres de gouvernement de définir et de promulguer des lois sur la question du bruit et d’en surveiller l’application.
Text
L’Association médicale canadienne, reconnaissant que la pollution par le bruit constitue un danger réel et croissant pour la santé des Canadiens dans l’environnement de leur foyer et de leur travail, demande à tous les ordres de gouvernement de définir et de promulguer des lois sur la question du bruit et d’en surveiller l’application.
Moins de détails

La pollution par le bruit et la santé

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique788
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC75-35
Que les médecins prennent davantage conscience des dangers que présente le bruit pour la société et que dans le cas ou c'est possible, ils prennent les mesures nécessaires pour réduire ces risques, en particulier lorsqu'il s'agit de leur propre environnement de travail.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2017-03-04
Date
1975-06-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC75-35
Que les médecins prennent davantage conscience des dangers que présente le bruit pour la société et que dans le cas ou c'est possible, ils prennent les mesures nécessaires pour réduire ces risques, en particulier lorsqu'il s'agit de leur propre environnement de travail.
Text
Que les médecins prennent davantage conscience des dangers que présente le bruit pour la société et que dans le cas ou c'est possible, ils prennent les mesures nécessaires pour réduire ces risques, en particulier lorsqu'il s'agit de leur propre environnement de travail.
Moins de détails

Fonds pour les étudiants autochtones en médecine

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique574
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC91-24
Que l'Association médicale canadienne exerce auprès du gouvernement du Canada des pressions pour qu'il augmente les fonds qu'il consacre aux Autochtones qui étudient en médecine.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Ressources humaines du secteur de la santé
Résolution
GC91-24
Que l'Association médicale canadienne exerce auprès du gouvernement du Canada des pressions pour qu'il augmente les fonds qu'il consacre aux Autochtones qui étudient en médecine.
Text
Que l'Association médicale canadienne exerce auprès du gouvernement du Canada des pressions pour qu'il augmente les fonds qu'il consacre aux Autochtones qui étudient en médecine.
Moins de détails

La taxe sur les produits et services (TPS)

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique617
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-05-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD91-05-204
Que le Conseil de la politique et de l'économique de la santé analyse l'impact financier de la Taxe sur les produits et services sur la profession médicale en procédant à des sondages auprès des membres, à des vérifications, etc., et que l'Association médicale canadienne continue d'intervenir auprès du gouvernement du Canada afin d'obtenir que la profession médicale soit traitée équitablement en vertu de la taxe sur les produits et services.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-05-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD91-05-204
Que le Conseil de la politique et de l'économique de la santé analyse l'impact financier de la Taxe sur les produits et services sur la profession médicale en procédant à des sondages auprès des membres, à des vérifications, etc., et que l'Association médicale canadienne continue d'intervenir auprès du gouvernement du Canada afin d'obtenir que la profession médicale soit traitée équitablement en vertu de la taxe sur les produits et services.
Text
Que le Conseil de la politique et de l'économique de la santé analyse l'impact financier de la Taxe sur les produits et services sur la profession médicale en procédant à des sondages auprès des membres, à des vérifications, etc., et que l'Association médicale canadienne continue d'intervenir auprès du gouvernement du Canada afin d'obtenir que la profession médicale soit traitée équitablement en vertu de la taxe sur les produits et services.
Moins de détails

Avertissements sur les étiquettes de boissons alcoolisées au sujet des risques pour la santé

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique733
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC91-28
Que l'Association médicale canadienne préconise activement qu'on fixe sur toutes les bouteilles de boissons alcoolisées vendues au Canada une étiquette afin de prévenir le public du danger que présente l'alcool pour la santé.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
GC91-28
Que l'Association médicale canadienne préconise activement qu'on fixe sur toutes les bouteilles de boissons alcoolisées vendues au Canada une étiquette afin de prévenir le public du danger que présente l'alcool pour la santé.
Text
Que l'Association médicale canadienne préconise activement qu'on fixe sur toutes les bouteilles de boissons alcoolisées vendues au Canada une étiquette afin de prévenir le public du danger que présente l'alcool pour la santé.
Moins de détails

Ceintures de sécurité pour les enfants

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique734
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Soin de santé et sécurité des patients
Résolution
GC91-30
Que l'Association médicale canadienne du Canada veille à promouvoir activement auprès de tous les paliers de gouvernement les préoccupations relatives à la sécurité des enfants, tout particulièrement en ce qui a trait aux ceintures de sécurité dans tous les types de véhicules automobiles dans lesquels les enfants voyagent habituellement.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Soin de santé et sécurité des patients
Résolution
GC91-30
Que l'Association médicale canadienne du Canada veille à promouvoir activement auprès de tous les paliers de gouvernement les préoccupations relatives à la sécurité des enfants, tout particulièrement en ce qui a trait aux ceintures de sécurité dans tous les types de véhicules automobiles dans lesquels les enfants voyagent habituellement.
Text
Que l'Association médicale canadienne du Canada veille à promouvoir activement auprès de tous les paliers de gouvernement les préoccupations relatives à la sécurité des enfants, tout particulièrement en ce qui a trait aux ceintures de sécurité dans tous les types de véhicules automobiles dans lesquels les enfants voyagent habituellement.
Moins de détails

Le tabagisme et le radon

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique735
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Soin de santé et sécurité des patients
Résolution
GC91-33
L'Association médicale canadienne reconnaît que des niveaux de radon supérieurs à 150 Bq/m3 sont dangereux et recommande que Santé Canada informe les Canadiens au sujet de ce risque, formule des recommandations précises sur la mesure et la réduction, au besoin, des niveaux de radon, et rappelle aux Canadiens que le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon à cause du radon.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-08-15
Thèmes
Soin de santé et sécurité des patients
Résolution
GC91-33
L'Association médicale canadienne reconnaît que des niveaux de radon supérieurs à 150 Bq/m3 sont dangereux et recommande que Santé Canada informe les Canadiens au sujet de ce risque, formule des recommandations précises sur la mesure et la réduction, au besoin, des niveaux de radon, et rappelle aux Canadiens que le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon à cause du radon.
Text
L'Association médicale canadienne reconnaît que des niveaux de radon supérieurs à 150 Bq/m3 sont dangereux et recommande que Santé Canada informe les Canadiens au sujet de ce risque, formule des recommandations précises sur la mesure et la réduction, au besoin, des niveaux de radon, et rappelle aux Canadiens que le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon à cause du radon.
Moins de détails

La santé et le développement durable : le rôle de la profession médicale

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique812
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-05-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD91-05-190
Que le Conseil d'administration adopte comme politique de l'Association médicale canadienne le sommaire pour la direction intitulé «La santé et le développement durable : le rôle de la profession médicale», y compris les recommandations contenues dans le sommaire en question, et accepte le document de travail à l'appui, daté de mai 1991.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2016-05-20
Date
1991-05-25
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD91-05-190
Que le Conseil d'administration adopte comme politique de l'Association médicale canadienne le sommaire pour la direction intitulé «La santé et le développement durable : le rôle de la profession médicale», y compris les recommandations contenues dans le sommaire en question, et accepte le document de travail à l'appui, daté de mai 1991.
Text
Que le Conseil d'administration adopte comme politique de l'Association médicale canadienne le sommaire pour la direction intitulé «La santé et le développement durable : le rôle de la profession médicale», y compris les recommandations contenues dans le sommaire en question, et accepte le document de travail à l'appui, daté de mai 1991.
Moins de détails

Liens avec les associations professionnelles d'infirmières

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique721
Dernière révision
2014-03-01
Date
1988-10-15
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD89-02-27
Que l'Association médicale canadienne et ses divisions continuent de chercher des moyens d'améliorer les relations entre l'AMC et les associations professionnelles d'infirmières.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2014-03-01
Date
1988-10-15
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD89-02-27
Que l'Association médicale canadienne et ses divisions continuent de chercher des moyens d'améliorer les relations entre l'AMC et les associations professionnelles d'infirmières.
Text
Que l'Association médicale canadienne et ses divisions continuent de chercher des moyens d'améliorer les relations entre l'AMC et les associations professionnelles d'infirmières.
Moins de détails

18 notices – page 1 de 1.