Passer en-tête et de la navigation
Banque des politiques de l'AMC

Des politiques au service de la profession médicale et de la population canadienne


12 notices – page 2 de 2.

Une meilleure santé, de meilleurs soins et une meilleure valeur

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique10960
Dernière révision
2019-03-03
Date
2013-05-25
Thèmes
Systèmes de santé; financement et rendement du système
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD13-06-209
L’Association médicale canadienne continuera de collaborer avec le Groupe de travail sur l’innovation en matière de santé du Conseil de la Fédération pour faire en sorte que le Canada produise des résultats pour une meilleure santé, de meilleurs soins et une meilleure valeur.
Type de politique
Résolution de politiques
Dernière révision
2019-03-03
Date
2013-05-25
Thèmes
Systèmes de santé; financement et rendement du système
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Résolution
BD13-06-209
L’Association médicale canadienne continuera de collaborer avec le Groupe de travail sur l’innovation en matière de santé du Conseil de la Fédération pour faire en sorte que le Canada produise des résultats pour une meilleure santé, de meilleurs soins et une meilleure valeur.
Text
L’Association médicale canadienne continuera de collaborer avec le Groupe de travail sur l’innovation en matière de santé du Conseil de la Fédération pour faire en sorte que le Canada produise des résultats pour une meilleure santé, de meilleurs soins et une meilleure valeur.
Moins de détails

Vers une stratégie sur la démence pour le Canada : Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

https://policybase.cma.ca/fr/permalink/politique10674
Date
2013-01-21
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
  1 document  
Type de politique
Mémoires présentés au Parlement
Date
2013-01-21
Thèmes
Santé des populations, équité en santé, santé publique
Text
À mesure que la population vieillit, l'inquiétude grandit quant à la capacité de notre système de santé de répondre aux demandes accrues qu'il rencontrera. La capacité à faire face à l'inévitable hausse du taux de prévalence de la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence, une cause majeure d'invalidité chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus, est particulièrement inquiétante. L'Association médicale canadienne (AMC) partage cette préoccupation. En août 2012, son Conseil général a adopté une résolution en faveur de l'élaboration d'une stratégie nationale en matière de démence. Contexte Environ 750 000 Canadiens vivent actuellement avec la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence et de déficience cognitive. Les personnes atteintes de démence peuvent vivre pendant des années avec la maladie, mais un jour, elles auront besoin de soins vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Nous ne connaissons guère de moyens pour prévenir la démence et nous n'en comprenons pas bien les causes. Bien que des traitements pouvant retarder la progression de la maladie soient disponibles, il n'existe aucun remède connu. La démence coûte actuellement au Canada quelque 33 milliards de dollars par année, à la fois en dépenses directes de soins de santé et en coûts indirects, comme la perte de revenus des soignants de ces patients. Comme l'âge est le facteur de risque le plus important pour la démence, il ne fait aucun doute qu'avec le vieillissement de la population, sa prévalence augmentera. La Société Alzheimer du Canada prévoit que d'ici 2031, 1,4 million de Canadiens seront atteints de démence et qu'en 2040, le coût annuel de la démence pour le pays atteindra les 293 milliards de dollars. D'autres pays, dont l'Australie, la Norvège, les Pays-Bas, la France et le Royaume-Uni, ont élaboré des stratégies nationales visant à lutter contre l'épidémie de démence. L'AMC recommande fermement que le Canada fasse de même. Une stratégie nationale pourrait aborder les questions les plus préoccupantes, notamment celles-ci : * La nécessité d'effectuer des recherches sur la prévention et le traitement de la démence. * L'occupation des lits d'hôpitaux de soins actifs par des patients atteints de démence qui attendent un transfert dans un établissement de soins de longue durée plus approprié. Cette situation augmente les coûts des soins de santé et exacerbe le problème des listes d'attente, car les patients en attente de transfert bloquent des lits d'hôpitaux que d'autres patients pourraient utiliser. * Le fardeau émotionnel et financier que portent les conjoints, les enfants ou d'autres aidants naturels de patients atteints de démence. Une stratégie en matière de démence pour les Canadiens Considérant le fardeau énorme que la démence fait porter actuellement aux Canadiens et à leur système de santé, et vu que ce fardeau s'alourdira certainement dans les prochaines décennies, l'AMC est d'avis qu'il est essentiel pour le Canada de mettre au point une stratégie en matière de démence afin de remédier à cette situation. La Société Alzheimer du Canada recommande qu'une stratégie nationale en matière de démence comprenne les éléments suivants : 1. Un financement accru de la recherche sur les principaux aspects de la démence, y compris la prévention, les choix de traitement et l'amélioration de la qualité de vie. 2. Un soutien accru aux aidants naturels, qui devrait prendre plusieurs formes : a. Un soutien financier. Le budget fédéral de 2011accorde un crédit d'impôt pour aidants familiaux pouvant aller jusqu'à 300 $ par année. Cela ne suffit toutefois pas à rembourser le coût du temps d'un soignant, qui est souvent beaucoup plus élevé, ainsi que le montrent les études. b. Des programmes visant à soulager le stress vécu par les soignants; cela peut inclure de la formation et l'acquisition de compétences, l'offre de soins de relève et autres services de soutien. 3. La promotion de la santé du cerveau et de la réduction des risques ainsi que le diagnostic et les interventions précoces. 4. Un système de soins intégrés, facilité par une gestion et une coordination efficaces des cas. 5. Une main-d'œuvre spécialisée en démence plus nombreuse, ce qui inclut à la fois la formation d'un nombre suffisant de spécialistes et l'amélioration des capacités de diagnostic et de traitement de tous les professionnels de la santé des premières lignes. Le gouvernement du Canada a déjà appuyé des stratégies similaires particulières à une maladie, plus récemment la Stratégie canadienne du cancer, qui a reçu un financement initial en 2006, lequel a été renouvelé pour cinq ans au-delà de 2012. Cette stratégie met l'accent sur la prévention et le dépistage, le diagnostic précoce, les soins cliniques, le soutien du patient tout au long du parcours, la recherche ciblée et des interventions dans les communautés des Premières nations, des Inuits et des Métis. Nous estimons qu'une stratégie nationale en matière de démence, réunissant des partenaires comme la Société Alzheimer du Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada (Institut du vieillissement), la Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels et d'autres groupes de professionnels de la santé et de patients, permettra d'améliorer la capacité de notre système de santé de répondre à l'épidémie de démence à venir avec compassion et de façon rentable. En 2012, les Instituts de recherche en santé du Canada (Institut du vieillissement) et la Société Alzheimer du Canada ont investi 30 millions de dollars dans la recherche. Nous proposons un investissement initial de 25 millions de dollars par année pendant cinq ans dans une stratégie nationale en matière de démence : 10 millions pour la recherche, 10 millions pour le soutien des aidants et les soins de relève et 5 millions pour le transfert des connaissances, le développement de partenariats et le soutien administratif. Par conséquent, l'Association médicale canadienne recommande : Que le gouvernement du Canada finance le développement et la mise en œuvre d'une stratégie nationale en matière de démence initialement pour une période de cinq ans. L'AMC est prête à collaborer avec les gouvernements, les patients et leurs familles, les associations de professionnels de la santé et d'autres intervenants pour faire de cette recommandation une réalité. Sources : Société Alzheimer du Canada. Une nouvelle façon de voir l'impact de la maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées au Canada. D'après une étude réalisée par RiskAnalytica. C. 2010 Association médicale canadienne. Une économie plus robuste grâce à une population en meilleure santé. Mémoire pré-budgétaire 2012-2013.
Documents
Moins de détails

12 notices – page 2 de 2.